6ème jour de ramadan.

 
En ce moment, je ne peux pas jeuner, car j'ai d'autres médicaments à prendre toute la journée, en continu. Vivement que cela cesse, j'ai comme cette impression d'être en dehors de tout car j'ai l'impression d'avoir un vide et vivre le ramadan à moitié, sans réel partage.
 
Car le ramadan n'est pas juste un manque de nourriture, mais c'est une recherche spirituelle, un état de bien être avec soi même et les autres,  c'est faire du bien avec les gens qu'on connait ou qu'on ne connait pas, et interdire à sa langue de dire du mal.
 
C'est comprendre l'état de manque  dans lequel certains humains se trouvent et se dire que finalement ce que nous avons est une richesse, et en tant que musulman nous avons un devoir de partage. 
 
C'est se rapprocher du coran par les lectures ou les prières de nuit. Le coran me laisse éveillée pratiquement toute la nuit car je me mets à le lire, ou à prier. 
 
La nuit, comme il est effectivement dit, elle met fin au occupations des affaires quotidiennes . Alors l'enthousiasme est réveillé et le coeur et la langue sont plus aptes à réfléchir autrement qu'aux choses finalement si supperficielles que nous faisons tous les jours. On se pousse à être conscient de ce que l'on récite ou qu'on lit. On se rapproche d'Allah, les portes sont ouvertes, et nous nous donnons les moyens de comprendre le sens de ce mois béni.
 
 Le monde, en parlant de l'univers , des mers et océans, de la terre et de toutes les formes vivantes sur terre, de toute cette compléxité. Tout ceci n'est pas arrivé par le pur hasard. Comme il a été dit, la science obtient certains résultats, et présente certaines explications des phénomènes qui nous entourent (dans le cosmos, sur terre, au sein de l’homme lui- même) et leur interprétation peut souvent bénéficier de l’éclairage de la religion.
 
A un certain moment de ma vie, comme bien des êtres humains sur terre, je tente de corriger les erreurs que j'ai pu commettre. J'appellerai ceci les malformations de notre esprit d'humain . Certains vont me dire que je souhaite la perfection, mais aucune perfection n'existe, puisque je suis un être humain capable de toutes ces émotions souvent contradictoires.
 
Mais je continuetoujours de cheminer dans cette quête et faire mieux en savourant chaque chose que je fais, comme si chaque moment peut être le dernier. 
 
Car chaque moment peut être le dernier, que ce soit quand tu te promène, quand tu prie, quand tu vas faire tes courses, quand tu vas à l'école, dans ta salle de bain, en dormant, en rigolant, en étant juste posé à rien faire, et concernant notre départ nous ne possédons aucune arme pour le reculer.
 
L'heure de notre mort est écrite, elle peut être lointaine comme elle peut être proche, mais ce que j'ai en tant qu'être humain encore vivant, c'est la possibilité d'embellir chaque instant, en m'éloignant de ceux qui finalement ne m'apportent rien, ou à qui je ne procure rien.
 
Sans pour cela trouver des explications.
 
Les gens arrivent et repartent, car le monde est immense à découvrir, car les gens ont une richesse à partager, et que rien ne doit être totalement fermé.
 
Les amitiés ne sont pas définitives, les gens sont avec leur brouhaha d'idées, quelques uns peut être menteurs, d'autres s'inventant une vie, puis d'autres regardant simplement sans vouloir se conjuguer avec le superficiel, ou la monotonie quite à déplaire aux autres.  Ceux là ont juste compris que finalement il ne suffit pas de plaire aux autres pour être heureux, mais chercher le bien être, et à partir de cette pensée, dès que nous sommes heureux, nous pouvons donner du bonheur à ceux qui nous entourent.
 
Mais le bonheur peut juste être simple.
 
Et l'amitié est un grand bien mot. Je dirai que les gens partagent des moments de leur vie, et celui qui est ton ami un jour, peut être ton ennemi un autre jour. Alors il faut toujours garder tes secrets de vie au lieu de les dévoiler.
 
C'est comme un coffre ou se cachent des trésors. Les gens ont souvent tendance à ouvrir ce qui est caché des autres. Même si cela finalement, n'apportent rien à la construction d'une vie positive.
 
Je dois travailler, ce sont les règles de la vie de chacun d'entre nous. Mais finalement, qu'est ce que l'argent, à part un morceau de papier qui malheureusement, domine le monde.
Moi,